Mots de bienvenue

CLLR James Nxumalo
EThekwini Municipality

Alors que Durban s’apprête à accueillir la 14e Conférence Mondiale Villes et Ports, la tenue de cet événement nous renvoie à notre situation privilégiée de porte d’entrée vers l’Afrique et le reste du monde. En sa qualité de Ville Port, Durban offre à toute l’Afrique australe des services d’exportation de premier plan et constitue un important centre d’import-export pour l’économie de la ville. EThekwini, qui représente 65 % du PIB de la province du KwaZulu-Natal, est considérée comme le principal moteur de croissance de la province.
Par ailleurs, le développement économique d’EThekwini se répercute positivement sur les communes voisines induisant un effet d’incitation pour l’ensemble de la région.
Durban demeure une plaque tournante du commerce régional pour de nombreux pays d’Afrique australe et la possibilité d’utiliser ce rôle pour diversifier et développer l’économie locale dans les domaines du commerce, de la production et de la logistique doit être soulignée.
Notre ville, à l’instar d’autres grandes villes, n’est pas épargnée par les défis posés par la mauvaise conjoncture mondiale. L’économie mondiale ne s’est pas encore remise de la crise financière de 2008 et de la récession économique qui s’en est suivie.
En tant que Ville Port, Durban prend son rôle au sérieux. Nous avons adopté une approche favorable au développement et encourageons de manière proactive l’établissement d’industries dans des secteurs cibles essentiels tels que la logistique et la production axée sur l’exportation. La Ville exerce un contrôle étroit sur les coûts d’exploitation et nous nous efforçons de réduire la bureaucratie afin d’encourager les investissements et la croissance des petites entreprises.
Ces dernières années, les infrastructures routières et ferroviaires ont été développées le long du waterfront afin de faciliter le mouvement des marchandises, ce qui a permis à Durban de conforter sa place de hub portuaire régional.
Les recherches ont montré qu’en 2013, Durban était le premier port de conteneurs d’Afrique et le deuxième, après Melbourne, de l’hémisphère Sud.
Transnet ayant pour ambition d’augmenter sensiblement la capacité conteneurs du port de Durban par la mise en œuvre de réformes structurelles, la ville fera l’objet d’importantes opérations d’aménagement au cours des prochaines années.
Le développement portuaire permettra certainement à notre ville de contribuer, sur la durée, à la croissance de l’économie nationale.
En dernier lieu, et c’est le plus important, je souhaite une chaleureuse bienvenue à l’ensemble des délégués qui participeront à cette conférence dans notre magnifique ville.
 

Tau Morwe
General Manager
Transnet National Ports Authority

L’Autorité Nationale des Ports d’Afrique du Sud – TNPA est une des 5 divisions du groupe Transnet ; TNPA est propriétaire des huit ports de commerce, dont elle assure la gestion et l’exploitation. Le port de Durban est le plus grand et le plus actif du pays. Il s’étend sur 21 km et reçoit plus de 4 000 mouvements de navires de commerce chaque année. Il génère plus de 60 % du revenu combiné de l’ensemble des ports sud-africains. Sur l’exercice budgétaire 2013-2014, le trafic portuaire de Durban s’est élevé à 87 771 170 t de marchandises. Le port se positionne non seulement comme la porte d’entrée pour Durban, les provinces du Kwazulu Natal et du Gauteng, mais aussi comme hub économique pour tout le Sud de l’Afrique. Durban est le deuxième plus grand port d’Afrique après Port-Saïd en Egypte et le cinquième dans l’hémisphère sud.
Pour maintenir sa position de moteur du développement économique local, le Port de Durban s’engage et collabore activement avec la municipalité sur des projets communs de développement : amélioration des réseaux de transports et de la logistique, régénération urbaine, développement des entreprises et amélioration générale de l’environnement et de la qualité de vie pour les citoyens.
Cette année, la 14e conférence de l’AIVP est accueillie pour la première fois en Afrique du Sud dans notre belle ville portuaire de Durban. Ce n’est pas un hasard mais une opportunité formidable pour TNPA qui met progressivement en application le « National Ports Act » de 2005. Cette loi stipule qu’en plus de ses fonctions de propriétaire du port et de facilitateur du développement économique et commercial, TNPA devra collaborer avec des établissements de formation pour favoriser et inciter l’enseignement technique relatif aux services et équipements portuaires. TNPA devra par ailleurs agir pour faciliter l’intégration physique et sociale du port dans la ville et ses communautés environnantes. C’est dans cet esprit que TNPA s’engage à mettre en place cette loi.
En partenariat avec la Ville de Durban, nous sommes fiers d’être associés à l’organisation de cette prestigieuse Conférence Mondiale et nous aurons le plaisir de vous accueillir lors du dîner de gala prestigieux qui sera le « grand final » de nos trois jours de discussion.
Au nom de l’Autorité Nationale des Ports de Transnet, je souhaite la bienvenue à tous les délégués à la conférence et j’espère que vous apprécierez l’atmosphère chaleureuse de notre pays, de Durban et naturellement du royaume des Zoulous.
 

Jean Pierre Lecomte
Président

Depuis plus de cinq années, l’économie mondiale cherche son cap entre les évolutions sociétales rapides et les enjeux environnementaux de plus en plus prégnants. Certains pays affrontent une crise qui se prolonge alors que d’autres affichent une croissance à deux chiffres. Au fil des mois, les situations peuvent évoluer, allant même jusqu’à s’inverser… . Au cœur de ces mouvements planétaires, les villes portuaires ne peuvent se contenter de subir ou de suivre. Partout sur leur territoire l’innovation est plus que jamais de mise. Solidaires les unes des autres, les villes portuaires prennent leurs responsabilités : elles entament la transition énergétique, recomposent leur territoire privilégiant la mixité des fonctions Ville Port et la densité urbaine, imaginent l’industrie de demain. Le citoyen devient partie prenante de stratégies de plus en plus concertées. Les échanges d’information entre acteurs se multiplient, leur capacité à en tirer profit aussi. Progressivement le fonctionnement de l’ensemble ville port se modifie. De ces nouveaux comportements naît une ville portuaire plus fluide, plus performante, plus agréable à vivre : la Smart Port City. Elle sera au cœur des débats de cette 14e Conférence Mondiale Villes et Ports.
Dès lors, quoi de plus naturel pour toutes les villes portuaires du monde que de se retrouver dans l’une des villes portuaires emblématiques des grands défis contemporains ? Durban, en Afrique du Sud, n’est pas seulement un des plus forts symboles des nouvelles dynamiques urbaines et portuaires en marche, c’est aussi la principale porte d’entrée maritime de tout un pays et d’un continent à l’avenir prometteur. Avec sa baie aux fonctions urbaines et portuaires multiples, son territoire Ville-Port en complète réorganisation, son économie tournée à la fois vers l’industrie et le tourisme, ses mixités de population et de culture, sa politique d’avant-garde pour la prise en compte du changement climatique, la ville portuaire de Durban est la destination idéale pour accueillir nos travaux. Nous vous y retrouverons avec beaucoup d’enthousiasme et de motivation. Bienvenue en Afrique du Sud, bienvenue à Durban !