Contributions écrites

Onno ROELOFS

Managing Partner

Stig BV

(The Netherlands)

Onno Roelofs born in the Netherlands, 1974, is an International port and corridor developer. His combined background in business administration and Engineering, proves valuable. Starting in 2000 at Arthur Andersen, later to merge with Deloitte & Touche, Onno dealt with development, valuations and transactions. Subsequently he worked with consultancy firm Re-creations. A delegated portfolio manager this agency - operates mostly on European scale, enhances value for end-users. Onno then headed area development at BM in Hoofddorp providing independent project management which was taken over in 2006 by Royal Haskoning. In late 2007, he started his own company and until the end of 2011 Onno served the Port of Rotterdam. In a secondment to the commercial port operating division of the Rotterdam Port Authority he positively concluded multiple investment projects, including dry bulk, containers and biomass. The driving force was the ’enlargement of the Amazone-basin for Hutchinson, the 2nd most significant investment project. With current partner Arenso he founded Stig-delta in early 2011, providing business solutions the development and operation of ports areas and transport corridors. With activities in South-Africa, Colombia and Mexico, they seeks to expand in Latin America, Africa and Europe. Onno was tender manager for wind energy on Maasvlakte 2 and worked in 2013 for the Ministry of Foreign Affairs to conduct strategic research for development of multimodal transport in Colombia.


Le port comme moteur du développement économique / L’entreprise comme moteur du développement portuaire

Ce document a pour objet d’identifier des possibilités pour l’élaboration de politiques relatives à la planification urbaine aux fins de développement des activités économiques et logistiques en accord avec les programmes d’investissement en infrastructures définis par Transnet dans les zones portuaires des trois municipalités de Saldanha Bay, Buffalo City et Richards Bay. L’atteinte de notre objectif passe également par la formation des municipalités et/ou des personnes concernées. Au travers d’une étude centrée sur trois questions (Pourquoi ? Comment ? Quoi ?), nous nous sommes interrogés sur la façon de faire des villes et sur les améliorations qui permettraient d’optimiser leur performance. Cette présentation nous montre que les possibilités d’optimisation, réduites à deux, reposent sur les piliers suivants : le contexte et la « corporatisation ». Le contexte signifie mieux comprendre les entreprises et les partenaires commerciaux pour mesurer l’efficacité des procédures et la liberté d’action dans leur mise en œuvre. La « corporatisation » développe l’esprit d’entreprise à tous les niveaux de l’organisation et permet d’accroitre la compréhension, la confiance et l’efficacité opérationnelle. L’auteur suggère de créer entre le port, les zones de développement industriel (ZDI) et la ville des interrelations fortes qui les rendraient, en quelque sorte, interdépendants. Il serait préférable pour cette communauté dans son ensemble de se considérer comme une entité dont les acteurs agissent de concert mais avec des tâches assignées en fonction des aptitudes et des savoir-faire. En conclusion, le document énonce que les villes doivent savoir appréhender le développement économique local afin de mieux cerner les objectifs des autorités locales (pourquoi ?), qu’elles doivent « se corporatiser » et adapter leurs stratégies de sorte à atteindre l’ensemble des objectifs fixés (comment ?), et qu’elles doivent se concevoir comme des entreprises en vue de travailler en amont sur l’offre de produits et services, notamment la commercialisation (quoi ?). Contrairement aux attentes, les autorités locales pourraient être appelées à davantage contribuer au développement portuaire que le développement portuaire ne contribue à l’ouverture de possibilités pour les villes.
Conférence mondiale villes et ports / ISSN 2313-2124

Télécharger l'intervention

DUR_OnnoRoelofs_CONTRIBUTION_OK.pdf (Réservé aux participants de la conférence
et membres de l'AIVP)