Interventions

Nicolas MAT

Expert indépendant et chercheur doctorant

Ecole des Mines d'Ales

(France)

Energéticien de formation, Nicolas Mat travaille depuis 8 ans dans le secteur du conseil et de l’accompagnement de projets de développement durable en France et à l’international, pour le compte de collectivités, d’industriels ou d’institutions, sur les thématiques d’énergie et d’écologie industrielle et territoriale.

Titulaire d’un Master de Management Environnemental et Développement Durable réalisé à l’Université Technologique de Troyes (France) et à l’Université de Sherbrooke (Canada), il a contribué depuis 2006 au lancement et à la mise en œuvre de près d’une quinzaine de démarches d’écologie industrielle et territoriale (projets opérationnels et projets de recherche-action). Il a également réalisé et coordonné de 2011 à 2012 un retour d’expériences international de démarches d’écologie industrielle menées dans des territoires portuaires.

II est par ailleurs chercheur doctorant au sein du Laboratoire de génie en environnement industriel de l’Ecole des Mines d’Alès. Son travail de recherche, débuté en 2012, porte sur le rôle des territoires portuaires dans le contexte de la transition écologique et énergétique. Il intervient régulièrement sur ce sujet dans le cadre d’enseignements et de cycles de cours en Université et Ecole d’Ingénieurs.


La transition énergétique du territoire industrialo-portuaire de Marseille-Fos : un modèle concret d’écologie industrielle et territoriale

Thème : Smart Port Entrepreneur | Ville(s) analysée(s) : Marseille
S’il est bien connu qu’à l’échelle internationale, les territoires industrialo-portuaires renouvellent constamment leur dynamique de développement, le cas du port de Marseille est très emblématique en termes d’évolutions spatiale et fonctionnelle liées aux enjeux énergétiques. De son site historique imbriqué au coeur de la ville de Marseille, le port s’est progressivement déconnecté du milieu urbain au cours du XXème siècle. L’avènement du pétrole a alors entrainé le développement de nouveaux complexes industrialo-portuaires à l’Ouest, permettant de positionner Marseille-Fos comme noeud stratégique au Sud de l’Europe en termes de gestion des flux énergétiques, principalement d’origine fossile (hydrocarbures, charbon, etc.). Cette spécialisation d’activités est néanmoins devenue une faiblesse dans un contexte de crises conjoncturelles ou structurelles, liées aux évolutions industrielles et énergétiques.
Conscient de sa vulnérabilité dans ce contexte de transition, le complexe industrialo-portuaire de Marseille-Fos s’est donc engagé depuis plusieurs années dans une réflexion stratégique de fond, articulant transition énergétique (nouvelles activités de production et distribution d’énergie, échanges de flux et mutualisation de services entre acteurs locaux) et renouvellement de l’interface port-ville (nouveaux modes de gouvernance et d’ancrage territorial). Cette stratégie repose désormais sur trois principaux piliers: 1/ l’efficacité énergétique par l’optimisation des procédés industriels et logistiques, 2/ la production d’énergies renouvelables en mobilisant les ressources locales éolienne, solaire, géothermique et de biomasse et 3/ l’écologie industrielle en favorisant le développement de nouvelles synergies entre industries portuaires mais également avec la ville et le milieu agricole.

Télécharger l'intervention

DUR_actes_Mat.pdf (Réservé aux participants de la conférence
et membres de l'AIVP)